Tous nos centres sont ouverts pendant le confinement. Pour plus de sécurité, pensez à prendre rendez-vous.

Trouver mon centre

Sous-marque Michelin : des pneus pour tous les véhicules et à tous les prix

Célèbre pour son Bibendum, Michelin est spécialisé dans la fabrication de pneumatiques depuis 1889. La firme de Clermont-Ferrand doit sa position de leader mondial à son savoir-faire mais aussi à sa galaxie de filiales construite au fil de ses rachats. Tour d’horizon des sous-marques de pneus Michelin.

Michelin, le champion français du marché des pneumatiques

L’entreprise Michelin propose aujourd’hui une large gamme de pneus destinés à chausser tous types de véhicules, de la citadine au 4x4 en passant par les berlines et les SUV.

Les pneus Michelin proposent également des gammes spécifiques aux utilitaires et aux camping-cars. Basé depuis toujours à Clermont-Ferrand, le groupe Michelin dispose de plus d’une soixantaine sites de production et emploie plus de 100 000 collaborateurs dans le monde, dont près de 20 000 dans l’Hexagone.

Si l’entreprise s’est forgé une solide image grâce à la diversification de ses activités (gastronomie, cartographie, etc.), c’est son expertise en matière de pneumatique qui dépasse les frontières avec des innovations marquantes comme le pneu CrossClimate – un pneu été homologué pour l’hiver – ou le pneu Energy Saver, champion de la longévité économe en carburant.

Logo Michelin

Des sous-marques pour plus d’impact

Cependant, l’activité de manufacturier de Michelin ne se limite pas à sa marque premium. En plus d’un siècle d’existence, l’entreprise a eu l’occasion d’acquérir plusieurs concurrents et équipementiers locaux pour construire un leader mondial.

Kleber en France mais aussi BFGoodrich aux Etats-Unis, Taurus en Hongrie, Kormoran en Pologne, Tigar en Serbie, Riken au Japon ou encore Achilles en Indonésie sont passés sous pavillon Michelin au fil des rachats de la multinationale clermontoise.

L’occasion pour Bibendum d’acquérir de nouveaux savoir-faire et de s’implanter sur de nouveaux marchés, mais aussi de diversifier sa présence sur différents segments.

Mais sous-marque n’est pas synonyme d’une qualité sacrifiée ! La qualité de gomme et des matériaux répond à l’exigence de Michelin. Le but : proposer des pneumatiques performants pour tous les budgets.

Pneus Kleber : l’autre manufacturier français

L’histoire des pneus Kleber est liée à celle de BFGoodrich. En 1910 en effet, le manufacturier américain installe une usine à Colombes en région parisienne, qui sera renommée Kleber-Colombes en 1948 avec l’installation des bureaux avenue Kleber, à Paris.

La filiale s’est distinguée par de nombreuses innovations (pneu souple-corde, pneu tubeless) et a notamment équipé la caravane du Tour de France ou encore le Concorde. C’est en 1981 que Michelin devient actionnaire majoritaire de l’entreprise.

Les pneus Kleber permettent à Bibendum de se positionner dans le milieu de gamme tant en capitalisant sur l’image de solidité et de fiabilité de la marque.

La gamme Transpro notamment apporte toutes les garanties aux utilitaires, tandis que les pneus Citilander offrent une grande polyvalence en toutes saisons aux SUV.

Pneus Taurus : le roi des engins agricoles

Fondée en 1882 à Budapest en Hongrie sous le nom Hungarian Ruggyanta Arugyár, la marque Taurus est avant tout célèbre pour ses pneumatiques agraires. Elle bénéficie d’une flatteuse réputation dans le monde agricole pour son rapport qualité-prix.

Ce n’est qu’en 1996, Michelin rachète l’entreprise hongroise, et il faut attendre 2013 pour voir naître les premiers pneumatiques Taurus pour voitures de tourisme et petits utilitaires.

Avec cette récente acquisition, le manufacturier français s’est positionné sur le marché de l’entrée de gamme en proposant des pneus à prix abordable.
Les pneus Taurus existent en version été et hiver, et il existe une gamme spécifique pour les SUV.

Pneus BFGoodrich : made in USA

Le fabricant américain BFGoodrich fut le premier manufacturier aux États-Unis, dès 1870 dans l’Ohio, Etat voisin du Michigan – le « State of the Auto Industry ».
La renommée de l’entreprise se fait dès 1903 avec la traversée des États-Unis par un véhicule équipé des pneus BFGoodrich. Une grande première ! En plus de couvrir le secteur naissant de l’automobile, BFGoodrich va progressivement s’embarquer dans le domaine de l’aviation.

Des 500 milles d’Indianapolis au Paris-Dakar en passant par les 24 Heures du Mans, les pneus BFGoodrich se sont fait un nom dans le monde de la compétition avec une prédisposition pour le hors-piste.

De quoi poser le manufacturier américain, le premier à développer des pneus tout-terrain en 1976, comme une référence en matière de haute performance.
Les gammes All Terrain et Mud Terrain des pneus BFGoodrich concentrent tout le savoir-faire « off road » de la marque, rachetée par Michelin en 1990.

D’autres sous-marques Michelin à travers le monde

Si l’on peut encore citer Kormoran, Tigar, Strial et Orium en Europe, d’autres rachats ont été effectués par Bibendum en Asie. Michelin a investi le Japon dès 1992 en rachetant le manufacturier local Riken, puis l’entreprise française a créé la marque Warrior Tires en Chine avec son partenaire Double Coin en 2001.

Cette dernière est l’entière propriété de Michelin depuis 2020. En 2019, Bibendum a renforcé sa présence sur le continent avec le rachat de l’indonésien Achilles.